[creation site internet] [creation site web] [logiciel creation site] []
[]
[L]
[L]
[L]
[L]
[]
[L]
[]
[L]
[L]
[L]
[L]
[L]
[L]
[]
[L]
[]
[L]
[L]
[L]

                                                                       France


Le guitariste Rémi Amadei et le bassiste Christophe Garcia entrent sur scène le visage et les bras peints, habillés de tee-shirts noirs et ce qui semble être des hakamas . Tempo lent, lourd de Rémi Longuet à la batterie, quelques notes de basse et un délay de guitare en son clair mettent en place une atmosphère pesante et lancinante.
La voix retenue, intérieure, fragile, de Marjorie Bratti charge le couplet d'une tension contenue, étouffée
jusqu'à la déchirure : avec le refrain la voix éclate, la guitare distorsionne, les cymbales résonnent, la basse claque.  C' est la rupture par la puissance du son

La musique de Mrs Doyle mélange du trip-hop et des passages énergiques métal. Sur une base rythmique sombre et carrée, la chanteuse et le guitariste s' emploient à donner vie à leurs compositions. Marjorie Bratti alterne les timbres calmes et torturés de Beth Gibbons, les chuchottements de Björk avec des hurlements et des râles gutturaux. Elle joue sur les blancs en laissant entendre ses inspirations avant de chanter a capella, ou vient renforcer un champ sonore déjà bien saturé à coup de mégaphone. Rémi Amadei use d'effets et de techniques (delay, violonning,...) qui donnent à son instrument d'autres sonorités que celle d'une guitare : piano, boîtes à musique...
Apparaissant comme les deux figures de proue du groupe, Rémi Amadei et Marjorie Bratti affichent des moments de complicité visuelle et sonore, à l'image des oscillements de tête de la chanteuse sur les suites de notes liées jouées à la guitare.  ( source :
http://www.concertandco.com )


web  :  http://www.myspace.com/missizdoyle